Sécurité



LA SÉCURITÉ, PARLONS-EN

communiqué du 5 juin 2018 de M. le maire C. Benmussa

 

Madame, Monsieur, Chers Senlissois,

 

La sécurité parlons en …

 

Lors de mon élection au poste de maire le 15 juillet dernier, j’avais indiqué que les problèmes de sécurité et de nuisances faisaient partie de mes priorités pour les années à venir. Pour montrer l’importance que j’y accordais, j’ai proposé et fait nommer un adjoint en charge de ces sujets (il n’en existait pas auparavant !).

 

La sécurité et les nuisances ne se résument pas seulement à celles relatives aux motos aussi importantes soient-elles …

Dès mon élection, j’ai initié un audit sécurité de tous les bâtiments et lieux publics (école, mairie, église et terrain de sport) dont les résultats seront pris en compte lors d’une commission sécurité/travaux et ce dans le cadre des enveloppes prévues au budget dans ce domaine.

 

Un audit sécurité a également été mandaté pour les Etablissement Recevant du Public (ERP). Il a relevé chez certains des manquements et des travaux à réaliser pour se mettre en conformité. Ces établissements devront apporter rapidement les améliorations nécessaires sous peine de sanctions.

 

En ce qui concerne les nuisances sonores et les vitesses excessives des véhicules à moteur, les actions suivantes ont été entreprises par votre maire et les adjoints en charge :

En concertation avec les maires du canton, j’ai participé de façon active à des réunions avec les représentants des autorités administratives et politiques (sous-préfet, député, gendarmerie, département, direction des routes). 

 

Lors d’un dîner à l’Assemblée Nationale avec notre député Jean-Noël Barrot et en présence de madame la ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur, Jacqueline Gourault, j’ai rappelé l’importance des nuisances sonores subies par nos administrés et le danger grandissant pour les personnes lié aux vitesses très excessives des véhicules motorisés. Madame le ministre et monsieur le député ont été sensibles à mon message relayé par mes collègues maires de notre vallée.

Un projet de loi a été élaboré destiné à durcir la législation contre les fauteurs de troubles.

 

Pour soutenir ce projet de loi à l’initiative de notre député et en coordination avec les maires du canton, la gendarmerie et l’association des motards en colère, une manifestation pédagogique s’adressant aux motards s’est déroulée à Senlisse sur le parking du chalet dimanche 27 mai.

Votre maire entouré de ses adjoints étaient présents et a été interviewé par des journalistes de la presse écrite et audiovisuelle régionale et nationale.

Je dois aussi participer mercredi 6 juin à une interview de BFM TV.

Ces différentes initiatives sont destinées à soutenir ce projet de loi que notre député doit présenter très prochainement à l’Assemblée Nationale.

J’écrirai aussi aux sénateurs de notre région et à monsieur Larcher, président du Sénat pour leur demander leur soutien.

 

Lors de ces réunions, nous avons été informés que la demande d’un radar tronçon dans les 17 tournants avait été déposée auprès de la commission nationale ad hoc.

 

Des réunions avec la direction des routes et le département (cabinet Ingéniery) ont eu lieu à mon initiative et à celle de notre adjoint en charge de ce domaine pour examiner les solutions possibles d’aménagement pour notre village.

Après de longues discussions âpres et difficiles, nous devrions obtenir les améliorations suivantes qui ont été avalisées par la direction des routes avec une réalisation courant de cet été :

-          des pavés synthétiques en séparation de chaussée au niveau du virage de la ferme des Bouillons,

-          des bandes rugueuses dans la descente de la rue de Cernay et ce à distance réglementaire des habitations.

Ces deux projets seront réalisés à la charge du département.

 

-         une place handicapés à l’angle des rues du Champ reine et de Cernay a été budgétée et sera réalisée à moindre coût en profitant des travaux d’assainissement,

-          deux places de dépose minute devant la mairie seront expérimentées après la fin de l’assainissement  du bourg de Senlisse et ce pour éviter les stationnements sauvages devant les entrées des riverains et sur les trottoirs de manière dangereuse sur la départementale,

-      une haie végétale a été budgétée et devrait être plantée cet hiver dans le virage de la ferme des Bouillons provoquant un effet tunnel pour faire réduite la vitesse.

-         Nous envisageons la mise en sens interdit de la rue Champ reine en descendant de la rue de Cernay afin d’éviter que les voitures prennent cette rue à vive allure alors que les enfants l’empruntent pour se rendre à l’école.

 

Pour mémoire et ce bien avant ma nomination, j’ai été avec l’aide du futur adjoint à la sécurité à l’initiative de la pose de radars pédagogiques dans notre commune. Ces radars permettent entre autres de relever les vitesses très excessives et nous donnent des arguments lors de nos discussions avec la direction des routes.

Cependant et à ce jour d’autres aménagements que nous avions demandés ont été refusés  pour l’instant :

-          radars instantanés ou de tronçons,

-          élargissement de certains trottoirs à Garnes compte-tenu du danger pour les piétons,

-          dos d’âne à la sortie de Garnes.

Nous avons néanmoins budgété ces projets en 2018 et continuerons nos discussions lorsque les premiers aménagements auront été réalisés.

 

D’expérience, l’agitation contre-productive de certains et la vindicte excessive envers nos interlocuteurs n’a jamais fait avancer les choses. Il faut savoir être pragmatique, constructif et patient pour aboutir.

 

C’est à ma demande que la gendarmerie de Chevreuse et le peloton motocycliste de Rambouillet ont fortement intensifié leurs contrôles ces derniers 6 mois à Senlisse et Garnes. Ils devraient maintenir leur présence sur le terrain et leurs efforts à l’avenir. Je tenais à les en remercier au nom de tous les senlissois.

 

J’ai aussi étudié à la demande légitime de certains habitants la possibilité de faire interdire la traversée de Senlisse aux poids lourds de fort tonnage et à ceux transportant des matières dangereuses cela compte-tenu de la proximité immédiate de notre école.

Je me suis pour l’instant heurté à un refus. Malgré les difficultés administratives pour y parvenir (obtention nécessaire de l’accord préalable des maires des communes avoisinantes) je poursuivrai mes efforts.

 

Je sais aussi que les nuisances sonores liées aux réceptions et mariages organisés par le château de la cour Senlisse préoccupent nombre d’entre vous.

Nous avons rencontré plusieurs fois le gérant du château qui s’est engagé à prendre les mesures adéquates pour limiter le bruit.

A ma demande le lieutenant Quelin et ses gendarmes sont intervenus pour faire cesser en fin de soirée les nuisances constatées.

J’espère que tout le monde se montrera raisonnable et que le bien vivre ensemble l’emportera.

 

Dans un autre registre et pour information, la CCHVC (Communauté de Communes de la Haute Vallée de Chevreuse) va lancer une étude sur la surveillance vidéo dans notre valléeA titre d’exemple, les grandes communes de la vallée sont déjà équipées de caméras de surveillance en entrée et sortie de village ainsi que sur les parkings. Chevreuse a vu les vols et casses des véhicules fortement diminués ces derniers temps suite à cette mise en place.

La mise en commun de ces expériences et la mutualisation des coûts devraient nous permettre d’en bénéficier à l’avenir.

 

Toujours en matière de sécurité, vous savez que j’ai pris un arrêté de péril conduisant à la fermeture temporaire du restaurant l’Ermitage et ce pour garantir la sécurité des biens et des personnes.

La décision fut difficile à prendre mais je n’avais pas le choix et Luc Fouquet l’a très bien compris. Afin de l’aider pour son dossier d’indemnisation auprès des assurances, j’ai aussi demandé à la préfecture qu’un arrêté de catastrophe naturelle soit pris.

A ma demande, notre député et le président du Sénat ont appuyé cette initiative auprès du ministre de l’intérieur.

Nous sommes toujours en attente d’une issue que nous espérons positive.

 

Comme vous pouvez le constater, votre maire et son équipe rapprochée ne sont pas restés inactifs dans les différents domaines de la sécurité et ce contrairement à ce qu’affirment les responsables de cette pétition qui avait recueilli plus de 500 signatures dont celle de votre serviteur et qui s’approprient trop facilement et de façon quelque peu malhonnête les résultats obtenus depuis 9 mois dans ce domaine important.

 

J’espère vous avoir convaincu que la sécurité et les nuisances resteront une priorité pour moi et ce jusqu’à la fin de mon mandat en mars 2020.

Je reste à votre écoute.

 

 

 

                                               Bien à vous,

 

                                               Votre maire,

                                               M. Claude Benmussa 

 

                                                                                              


COMMUNICATION DE LA GENDARMERIE DE CHEVREUSE

 

La délinquance n'est pas une fatalité.En adoptant des comportements simples, elle peut être évitée.

 

PRÉVENTION DES CAMBRIOLAGES

 

Ne laissez pas vos clés sous le paillasson.

Votre domicile doit paraître habité (ouverture des volets par un voisin, par exemple).

Boîte aux lettres pleine = propriétaire absent.

N'oubliez pas l'opération "tranquillité vacances" en cas d'absence durable.

 

PRÉVENTION DES VOLS A LA ROULOTTE

 

Ne laissez rien de visible dans les voitures en stationnement (GPS, téléphone portable, argent, et même paquet de cigarettes).

 

ATTENTION AUX DEMARCHEURS 

 

Attention aux démarcheurs vous proposant des services pour l'entretien de votre habitation (cheminées, entretien des toitures, etc.). Outre le risque d'escroquerie, il s'agit souvent d'un repérage.

A cet effet, n'hésitez pas à appeler la gendarmerie de Chevreuse : 17 ou 01 30 52 15 48.